Blog Trader metier de la finance
0

Les salaires et les formations pour devenir trader

Même si de nombreux scandales ont éclaboussé la profession ses dernières années et que la crise de 2009 leur a été en partie incombée, les traders sont toujours perçus comme « les aventuriers des temps modernes ». Le métier de trader fait rêver. Synonyme d’argent facile, de prise de risques et de moments intenses, il fait briller les yeux de nombreuses personnes désirant à leur tour faire partie de cet univers si particulier. Si tel est votre cas, lisez attentivement ce qui suit. Vous apprendrez quelles sont les compétences et les formations nécessaires pour devenir trader et jusqu’à quelle somme peuvent s’élever les gains encaissés par les golden boys.
Téléchargez la formation + webinaire + 3 trades perdants remboursés

Être prêt à s’adapter à toutes les situations

Exercer la profession de trader, ça ne s’improvise pas. En plus d’une formation pointue, il faut également être prêt à de nombreux sacrifices et démontrer une résistance à toute épreuve tant au plant physique qu’au plant psychologique. Présent durant de nombreuses heures dans une salle de marché bondée, dans une ambiance de stress constant, le trader doit s’adapter au rythme des bourses du monde entier. Il doit donc savoir gérer son stress et celui des autres, être attentif en permanence et accepter de parfois mettre sa vie personnelle de côté au profit de sa vie professionnelle.
En plus de travailler à un rythme soutenu, les opérateurs de marché doivent jongler entre plusieurs langues tout au long de la journée. L’anglais est la langue principale de travail. Le trader doit également avoir des connaissances poussées en mathématique et en économie afin de pouvoir analyser et prévoir rapidement les fluctuations du marché. Il est en partie aidé par un équipement informatique performant qu’il doit lui aussi bien maîtriser.

Une formation pointue en finance

De nombreux chemins mènent à la profession de broker. La formation classique est celle qu’ont suivi la majorité de ceux qui travaillent dans les salles de marché. Il s’agit des grandes écoles d’ingénieur ou de commerce qui proposent des spécialisations en finance. Cette spécialisation peut durer entre six mois et un an. Elle rend possible l’acquisition de connaissances approfondies sur la finance.
Une autre option peut être de passer par une école de management ou même par la FAC. Il vous faudra cependant faire un complément de formation, comme le Master en finance proposé par la faculté de Lyon II. Une fois vos diplômes en poche, l’accès au monde du trading vous sera alors facilité, mais pas assuré. Dans tous les cas, l’accès à la profession de trader demande un long parcours universitaire.
Méfiez-vous des sites qui proposent des formations en ligne. Souvent très rapides, toujours incomplètes, ces formations ne vous permettront pas d’accéder aux salles de marché. Elles vous donneront par contre de bonnes bases pour trader pour votre compte.
Renseignez-vous sur les exigences au sein des différents pays de l’Union Européenne. Elles peuvent varier. L’Angleterre, par exemple, est beaucoup moins stricte que la France. L’expérience y est davantage valorisée que les diplômes. Voici ci-dessous ma sélection de broker qui proposent des formations gratuites ET de qualité.

Le salaire de base des goldens boys

Jour après jour, les brokers jonglent avec des millions. Ce n’est pas pour rien qu’on les appelle golden boys. Ils peuvent faire gagner beaucoup d’argent à leurs clients. Mais ne croyez pas que tout ce qu’ils touchent se transforme en or. De nombreux exemples récents nous rappellent que le trading peut conduire à des pertes financières très importantes. Mais quand tout va bien, quels sont les gains d’un trader ?
Il touche un salaire de base qui est défini en fonction de son expérience. Celui-ci dépend donc du type de poste occupé auprès de l’ancien employeur et de l’âge du trader. Selon sa formation, son lieu de travail et l’état des marchés financiers, un trader junior peut gagner entre 40’000€ et 60’000€ par an. Si il est expérimenté, il pourra toucher entre 60’000€ et 100’000€. Perso je suis au même niveau en tradant les options binaires depuis chez moi !
Téléchargez la formation + webinaire + 3 trades perdants remboursés

Des bonus plus qu’alléchants

La rémunération variable est quant à elle très intéressante. Si le trader atteint, voir dépasse, les objectifs de rentabilité qui ont été fixés, il peut voir ses gains exploser par le biais de bonus.
On considère qu’en moyenne, les brokers touchent 240’000€ de bonus par an. Cette moyenne cache les écarts qu’il peut y avoir entre eux, sachant que si les quatre cents premiers gagnent 1.5 million d’Euros, le bonus des dix premiers peut s’élever à 4 millions d’Euros. Généralement, des primes si élevées ne peuvent être touchées qu’après avoir donné d’excellents résultats, donc après avoir exercer la profession durant quelques temps. Les bonus ne sont généralement que partiellement versés directement au trader. Une partie lui étant versée sous forme d’actions.
Les chiffres qui sont donnés dans cet article sont à prendre avec des pincettes. Ils peuvent fortement varier en fonction de la conjoncture économique et du pays où exerce le courtier.

Primes réglementées par le gouvernement français

Les récentes frasques de certains traders ont eu pour conséquence la prise de nombreuses mesures par l’Etat français afin d’éviter que de tels incidents se reproduisent.
Etant donné que le trader peut voir son bonus gonfler, si il obtient de très bons résultats, il est poussé à prendre des risques. Et c’est justement cette prise de risque qui, poussée à un certain point, peut entraîner des débâcles financières aux conséquences catastrophiques.
C’est pour cette raison que le gouvernement français a voté une loi visant à limiter les bonus des traders afin que ceux-ci limitent les risques. Cette dernière prévoit : « le versement d’au moins 40% des sommes, et jusqu’à au moins 60% pour les plus hautes rémunérations, de manière différée sur une durée minimale de trois ans » et « le versement de 50% de la rémunération variable sous forme d’actions ou d’instruments équivalents ».
Cette mesure, ajoutée au fait que, en France, l’imposition fiscale reste relativement élevée en comparaison d’autres pays, a eu pour conséquence que de nombreux traders se sont exilés vers d’autres cieux plus propices à leurs affaires.

Envie de démarrer dans le trading ?

Voici la sélection des 3 meilleurs brokers français légaux en France qui proposent d’excellentes formations vidéos :

Bonne formation et bon trading !


About the Author

Ancien banquier à la Société Générale, je suis depuis 6 mois maintenant trader d'options binaires à temps plein. Pour en savoir plus sur mon parcours je vous invite à consulter ma page a propos



Comments are closed.

Back to Top ↑